Essai Suzuki SV S 650

La SV S 650 est mon dernier jouet en date. C’est un modèle de 2006 acheté à 13000 km. C’est un bicylindres de 74 chevaux pour seulement 165 kg.

Je voulais une moto radicalement différente de la Bandit, et bien c’est réussi !

SV S 650

Plus de guidon droit, place aux bracelets et à une position plus couchée donc plus sportive. Après un temps d’adaptation, je sais maintenant que c’est la position qui me convient le mieux sur une moto ! Je me sens bien plus à l’aise que sur la Bandit.

Les points positifs ?

– Moteur vivant, coupleux dès les bas régimes et bien rempli.

– Poids plume et ça se sent au niveau de la vivacité. C’est vraiment au top dans les enchaînements de virages, tout se passe naturellement et les excès d’optimismes peuvent être facilement corrigés (sauf si évidemment on arrive vraiment trop fort….).

– Freine bien.

– Les phares sont efficaces, pas besoin de passer en feux de route pour voir quelque chose.

– Tableau de bord à peu près complet (manque une jauge, mais heureusement il y a un indicateur de passage en réserve).

– Pas de vibrations parasites, que les good vib’s du bi 😉

– Un bon compromis entre confort et sportivité. Attention j’ai dis compromis…ça reste quand même tape cul.

SV S 650

Quelques points négatifs tout de même:

– Finitions perfectibles: câblage électrique apparent, jointure des deux parties de la coque arrière mal faite et aménagement du rangement sous la selle mal conçu (j’ai toujours peur d’arracher des fils lorsque je range mon U).

– Fourche trop molle. La moto plonge sur les freinages un peu appuyés et le guidon a tendance à trembler à l’attaque dans les virages. Augmenter la précharge d’un cran a suffit à résoudre ces deux problèmes qui ne me mettaient pas en confiance.

– La rétro-vision qui est à mon sens le plus gros problème sur cette machine: on ne voit que ses coudes et je ne me sens pas en sécurité si je ne vois pas ce qui arrive dans mon dos. J’ai pallié en partie au problème en achetant des extensions de rétroviseurs, mais ce n’est pas une solution miracle. J’ai d’ailleurs du mal à comprendre comment les motos passent les tests d’homologation avec pour la plupart un système de rétro-vision aussi pourri. A croire que les japonais n’ont pas de coudes…

SV S 650

Je suis très satisfait de cette monture et je pense la garder un bon moment, au moins le temps d’apprendre à l’exploiter complètement voire même de goûter avec elle les joies de la piste.

Vous avez dit attachante la SV ? Carrément !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :